TIK TOK , le nouveau support des influenceuses ?

"Bored in the house, in the house bored"... Si vous scrollez un peu votre feed Instagram vous êtes sûrement tombée sur ce genre de vidéos. Courtes (environ une dizaine de secondes) avec un contenu allant de l'humour à la mode en passant par la parodie cinéma. Pas seulement plateforme pour préburères, Tik Tok se réinvente en support de choc pour influenceurs en quête de nouveauté et d'occupation.



Instagram, des prémices à l’apogée Ces dernières années Instagram a vu son nombre d’utilisateurs croître de manière exponentielle. Les photos inutiles des prémices du réseau ne sont plus et ont laissé place à un contenu beaucoup plus lucratif : les photos mode (ou outfits). Ainsi, les blogueuses et youtubeuses ont quasiment délaissé leurs plateformes originales au profit d’une réseau social qui était à l’époque, en plein révolution. C’est alors que des filles (et garçons aussi parfois) ont débarqué en masse pour proposer leur propre contenu mode ou beauté. Instagram a depuis élargi ses fonctions, proposant un système de story pour pouvoir partager sa vie avec un contenu inhabituel au « feed », interagir plus facilement avec sa communauté, faire des sondages ou des FAQ. La dernière en date est la fonction IGTV, une sorte de mini chaîne où l’on peut poster des vidéos entre 1 et 60 minutes; idéal pour les tutos makeup ou les haul (pour les vêtements). Si les utilisateurs sont conquis, les marques, elles, ont très vite compris les enjeux d’une telle ampleur. Un post ou une story sponsorisé peut rapporter gros, tant à l’utilisateur (rémunéré en argent et/ou en produit) qu’à l’entreprise qui gagne en visibilité et fait du profit via ce qu’on appelle les influenceurs.


Qu’est-ce que les influenceurs ? Le mot influenceur vient tout droit d’Instagram. Il s’agit des personnes ayant bâti une certaine communauté sur Instagram, Twitter… et qui permet à une marque de gagner en visibilité et faire du profit en influençant son public. Depuis quelques années maintenant, le phénomène ne cesse de croître. Les influenceuses mode et beauté deviennent de véritables ambassadrices de marques, accèdent à des campagnes LVMH par exemple, assistent à tous les défilés et aux événements presse, au même titre que des journalistes. Certaines ont également utiliser leur visibilité afin de créer leur propre marque, comme Chiara Ferragni. Cette dernière est la pionnière en la matière. Considérée comme la toute première blogueuse (au même titre que Betty du Blog de Betty ou Tavi Gevinson…), l’italienne s’est lancée sur Instagram et est rapidement devenue la personnalité la plus suivie du réseau. Elle a par la suite lancée sa propre marque éponyme. D’autres ont également suivi la tendance : Negin Mirsalehi avec Gisou, Caroline Receveur et Recc, Xenia Adonts et Attire…

Depuis, diverses plateformes ont vu le jour, prêtes à jouer de la rentabilité de ses influenceuses. On pense notamment à Liketoknowit ou 21 buttons consistant à mettre le lien des produits sur la photo afin de générer des ventes et donc, des revenus. Pourtant, c’est une toute autre plateforme qui a su conquérir le coeur de millions d’utilisateurs, due à la nostalgie Vine ou tout simplement au fait que le public se lasse des photos Instagram et de leur manque d’originalité. En effet tout commence à se ressembler et les millénials, génération cible de moults marques, qui ont tendance à se lasser vite, semblent accro à la nouveauté.


Le phénomène TikTok TikTok ou anciennement Musicall.y, permet de réaliser de courtes vidéos, comme Vine à l’époque, à titre humoristique. Sans trop d’effort, la plateforme permet de réaliser un contenu intéressant et met à disposition divers outils pour couper et ajuster la vidéo, intégrer sons et effets. Si les utilisateurs de base étaient les prépubères, donnant au passage une mauvaise image auprès des 20-25 ans (au-delà de 25 ans la plupart ne connaissent pas), TikTok connait un revirement de situation. En effet, les stars telles que Ashley Tisdale, Jason Derulo, Will Smith ou encore les Jonas Brothers s’y sont mis, argument convaincant pour l’installation de l’application. C’est alors que les influenceuses, Chiara Ferragni, Carla Ginola, Negin Mirsalehi et même Emily Ratajkowski, qu’il s’agisse de beauté ou de mode, ont décidé de débarquer à leur tour. Au programme, outfit challenge consistant à changer de tenue en rythme avec la musique, danse hyper millimétrée, tuto makeup originaux… Même si la plateforme ne jouit pas encore de la même popularité qu’Instagram, TikTok a de plus en plus le vent en poupe. Lors de la Fashion Week Milanaise qui a eu lieu en février dernier, la sphère mode a été scandalisée. En effet, les influenceuses Instagram se font tant bien que mal fait acceptées dans le milieu et beaucoup d’entres elles accèdent aujourd’hui à la Fashion Week. Un événement suivi par des millions de personnes à travers magazines et écrans. Un événement faisant rêver des millions de personnes à travers le monde. Des personnes prêts à tout pour s’y introduire. Or, voilà que Prada invite des TikTokeuses à son défilé. Indignation générale. Le public tweete à gogo. Pour lui, ces filles n’ont pas lieu d’être, pas de contenu mode, pas de contenu pertinent. Contre toute attente, la visibilité de Tik Tok croît. Des milliers d’utilisateurs téléchargent l’application, tandis que les vidéos atterrissent sur Twitter. La diffusion est à son maximum et Rihanna, qui a le chic pour flairer les bonnes affaires, a même lancé une Fente House, pour que les influenceuses Fenty Beauty puissent disposer d’un espace où faire fleurir leur créativité.


A quoi s’attendre ?


Nombreux si ce n’est tous les réseaux sociaux tendent aujourd’hui à faire du profit grâce aux influenceuses qui multiplient les partenariats et incitent leurs abonnés à se laisser tenter par le produit. Véritable outil marketing, elles ont envahi le monde, provoquant presque une saturation des utilisateurs d’Instagram notamment. En effet, quoi de pire que de voir une application où l’on poste les photos de son chien tranquillement, se transformer en vitrine de marques aux photos sponsorisées générant des milliers voire des millions. TikTok permet ainsi de souffler en appréciant un contenu léger, drôle et addictif. Des vidéos courtes traitant de milliers de sujets, dont la mode et la beauté. A priori, les influenceuses ne génèrent pas encore de profit mais laissent entrevoir une autre facette de leur personnalité, se rapprochent encore plus de leur communauté et proposent un tout autre contenu, plus facile et en théorie moins lassant, tout en le relayant sur leur compte Instagram. Là encore, elles savent donner envie de télécharger l’application, pour voir le contenu d’abord puis finalement de s’y mettre. Espérons donc que TikTok reste TikTok et ne reproduise pas le schéma Instagram, en continuant à abriter sur sa plateforme un contenu unique, dénué du moindre intérêt pécuniaire . Alexia Soler

28 vues0 commentaire