FendixNicki Minaj : l'assassinat mode


Il y a quelques jours, Fendi dévoilait le fruit de sa collaboration avec la rappeuse Nicki Minaj, nous laissant très dubitatifs. De toutes évidences, la sphère fashion n'a pas été au bout de ses peines. En effet, après la disparition de Karl Lagerfeld, qui agissait en tant que directeur artistique aux côtés de Silvia Fendi, on croyait la maison italienne sur le chemin de la dérive. Loin de trouver une solution adéquate en terme de style et d'innovation, Fendi a troqué son chic italien contre le streetsyle ghetto barbie.




Bien loin de l'esprit de la maison, cette collection se veut résolument rose et bling-bling, à l'image de Nicki. Des imprimés logos, de l'argenté, du rose flashy, des sweat-shirts à son effigie... Voilà de quoi ravir les fans. Alors, est-ce un choix judicieux pour Fendi qui avait déjà tenté une collaboration -réussie- avec Fila ?



La réponse est définitivement NON. Après le décès de Karl Lagerfeld, l'avenir de Fendi semblait déjà incertain. Une collaboration n'était pas forcément nécessaire mais parmi toutes les personnalités existantes sur cette planète, Nicki n'était hélas pas la plus appropriée pour faire une collection avec une maison de cette envergure, réputée pour refléter l'image d'une italienne chic et enviée pour sa fourrure et ses chaussures. Là, nous retrouvons hélas des silhouettes tout droit sorties du site Fashionnova. Ainsi, le problème se trouve ici : les goûts et les couleurs ne se discutent pas et chacun est libre d'apprécier les pièces proposées ou non. Mais réfléchissons à ce point essentiel. Est-ce que LVMH ne privilégierait-il pas le "commercial" au profit de la véritable mode ? au profit de l'essence même d'une maison presque centenaire et réputée ? Vendre c'est bien. Mais à cette allure les ventes de la maison entière risque de sombrer à l'instar du Titanic, dans les eaux glaciales du monde du has been.  




Alexia SOLER

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout